Devenir du Goodwill

Gueville Thomas
Gueville Thomas

le 25/10/2019 à 12:08 Citer ce message

Bonjour a tous,

Je me permet d'écrire ici car je me pose des questions sur le devenir du GoodWill entre Spinco Et RemainCo,
D'après le 10K2018, il y en a pour tout de même 7 600 MUSD...

J'en arrive a étudié les difference de norme comptable entre US, UK et pays bas...
Et sur le sujet du goodwill, les normes divergent fortement :

1- La mesure du Goodwill :
Pour tous, c'est la même chose (IFRS 3, US GAAP, UK GAAP et Dutch GAAP) :
Any excess of the purchase price over the estimated fair values of the net assets acquired is recorded as goodwill

Par contre, pour son traitement comptable : Amortisation Vs No amortisation :
Dutch GAAP : Goodwill (comme tout les intagngible asset) doivent être amortie dans les 20 ans max
IFRS, US et UK GAAP : Goodwill a durée infini mais testé for impairment tout les ans

Je rapelle aussi que pendant la premiere année, on a le droit de :
"Adjustments recorded for a business combination on the provisional values of assets, liabilities and contingent
liabilities are recognized as a retrospective change in goodwill when occurring within a 12-month period after the
acquisition date and resulting from facts or circumstances that existed as of the acquisition date. After this
measurement period ends, any change in valuation of assets, liabilities and contingent liabilities is accounted for
in profit and loss statement, with no impact on goodwill."

Pour mémoire :
Année Goodwill Subsea On/off Surface
2016 TP 0 0 0 0 Mais surement dans les intangible asset
2016 FMC 520 366 0 154 March 2016 report, j'ai pas trouvé pour l'année 2016 entiere
2016 TPFMC 3 718 2 931 787 0
Fair Value (10K2018) 5 181 2 528 1 636 0 From 10K2018
2017 8 930 5 470 2 462 998 Fin de premiere année, on peut tout y mettre
2018 7 608 4 142 2 448 1 018 L'impairment de debut d'année 2019 massif
2019 ????

J'ai du mal à saisir ce qui se cache derrière tout cela :
-Comment le goodwill peut se transférer du subsea vers l'on/off ?
-Impact de ce ballon de baudruche dans la vie de l'entreprise ?
-impact de l'obligation d'amortir sur 20 ans de ce goodwill... ?

Bref je suis comptable mais ce point précis m'interpelle ?
Gueville Thomas
Gueville Thomas

le 25/10/2019 à 12:15 Citer ce message

Je remet les chiffres pour que ce soit plus lisible.

Année-------------Goodwill-------Subsea-------On/off--------Surface
2016--TP----------------0--------------0---------------0-----------------0—
2016--FMC---------520---------366-----------------0-------------—154
2016--TPFMC----3718--------2931---------------787-----------------0
Fair—Value-------5181--------2528--------------1636-------------—0
2017—-------------8 930-------5470--------------2462--------------998
2018----------------7608--------4142--------------2448------------1018
2019--????
jean michel Gay
jean michel Gay

le 26/10/2019 à 17:56 Citer ce message

1 - pas de possibilité de transfert
2 - impact terrible puisque toute dépréciation du goodwill réduit la valeur de l'actif net donc des fonds propres (voir TU 109) et par voie de conséquence la valeur de l'action.
3 - il n y a pas d'amortissement possible ( contrairement à ce qui se pratiquait avant) mais obligation de faire chaque année des "impairement tests" et obligation de déprécier si les tests sont négatifs. c'est ce qui s'est passé en 2018. Pour mémoire ces tests sont effectués en Octobre de chaque année chez Technipfmc. A mon avis les résultats sont connus de quelques "happy fews" et je trouve très étrange cette brusque chute du cours de l'action le 24/10/2019. Mais cela ne reste que mon sentiment personnel.
Max Dessus
Max Dessus

le 26/10/2019 à 19:57 Citer ce message

Je suis moins à l'aise que vous sur le good will, malgré ma bonne volonté.
Je pense qu'il faudrait beaucoup de "happy few" pour faire baisser le cours de 10%. Il me semble qu'on a déjà connu de telle baisse chaque fois que les résultats sont décevants. En général il remonte en quelques semaines.
A suivre
Max Dessus
Max Dessus

le 26/10/2019 à 19:58 Citer ce message

Je suis moins à l'aise que vous sur le good will, malgré ma bonne volonté.
Je pense qu'il faudrait beaucoup de "happy few" pour faire baisser le cours de 10%. Il me semble qu'on a déjà connu de telle baisse chaque fois que les résultats sont décevants. En général il remonte en quelques semaines.
A suivre

le 26/10/2019 à 22:41 Citer ce message

On va voir ce qui se passe dans les prochains jours. Le 24/10/2019 il y a eu plus de 13 millions de mouvements sur le titre. En temps normal c est 3 à 4 millions seulement.
Gueville Thomas
Gueville Thomas

le 28/10/2019 à 09:36 Citer ce message

Si je comprend bien :
1- Pas de transfert, c'est donc que durant l'année 2017, la "création" de presque 850 Musd de goodwill sur l'on/off provient de la réevaluation (à la baisse) pour l'on/off de la valeur de son capital intangible (Savoir faire collectif, humain, etc...).

3- Au pays bas, cela sera amortissable : de part mes faibles connaisance comptable : bon plan pour les impôts et SpinCo, moins pour l'actionnaire.
Max Dessus
Max Dessus

le 30/10/2019 à 09:39 Citer ce message

Le nouveau nom de SpinCo vient d'être révélé en interne. La nouvelle entité s'appellera: Technip Energies.
Je pense que c'est une victoire d'avoir réussi à conserver le nom de Technip pour cette entité qui ressemble beaucoup au Technip de l'avant Coflexip. Le complément Energies qui se décline en français ou en anglais est un mot attrape-tout qui ne renie pas l'Oil&Gas et peut couvrir les énergies renouvelables, le nucléaire, sans parler de l'énergie du personnel !
Merci à tous ceux qui ont défendu cette cause.
Bernard LEYRIS
Bernard LEYRIS

le 30/10/2019 à 16:17 Citer ce message

Oui, ce nouveau nom est très satisfaisant.
J'avais pensé à Energy au singulier mais au plurieur c'est encore mieux.

En particulier TP ENG devrait profiter de la débacle d'EDF quand à la gestion de ses projets pour présenter son savoir faire en Project Managing au ministre B.Lemaire.

C'est exactement ce que Bechtel arrive à faire.
Pourquoi pas TP qui a des références en la matière avec les projets géants du Qatar ou de Russie.

EDF pourrait redevenir concepteur et opérateur et Technip assurer la rôle de Managing Contractor comme il avait réussi à le faire sur le Qatar North Field Project Phase 1 (1er developpement du champs de gaz géanr) avec Bechtel associé d"ailleurs.

C'est d'ailleurs ce qu'un rapport de l'Elysée sous Sarkozy avait conclu de faire, épauler EDF par une entreprise sachant construire des installations géantes dans un certain cadre v temps/coût contraint.

A suivre.
Bernard . .
jean michel Gay
jean michel Gay

le 30/10/2019 à 16:53 Citer ce message

Tout à fait d accord avec Bernard. Je pense aussi à DCNS qui cherche lui aussi à se diversifier car le marché de l armement naval va s épuiser. Une coopération avec Technip avait débuté sur l éolien en Asie mais à été close.
Jean Paul Giraudet
Jean Paul Giraudet

le 31/10/2019 à 15:05 Citer ce message

Un rapprochement Areva - Technip avait été sérieusement envisagé il y a une dizaine d’années , certainement pas à l’initiative du président de l’époque monsieur Thierry Pilenko qui a préféré une autre voie. Les cartes pourraient revenir entre les mains du ministère de l’industrie prochainement.

Répondre à ce message