Les Résultats TechnipFMC

 

Cette page des Résultats TechnipFMC reprend chronologiquement nos commentaires faits sur le site et dans les bulletins Traits d'Union TU depuis la fusion jusqu'à ce jour.

 

Les résultats Trimestriels et Annuels

Technipfmc publie tous les trimestres ses résultats financiers trimestriels sous une forme de deux communiqués, un en anglais et un en français. Ils sont homogènes d’un trimestre à l’autre après les premiers trimestres de rodage.

Les résultats financiers sont donnés suivant les règles comptables US GAAP (General Accepted Accounting Practices)Argent jongle euros qui doivent être respectées par les entreprises enregistrées à la SEC. Cette norme est différente des règles internationales IFRS ((International Financial Reporting Standards) en vigueur en Europe. On y trouve également des résultats financiers non-GAAP. Ces données non-GAAP sont également utilisées par la Direction en tant qu’indicateurs de performance pour déterminer certaines rémunérations incitatives et ne sont pas forcément en ligne avec les résultats GAAP.

Les résultats annuels sont publiés sous deux rapports : le rapportt 10K suivant les règles GAAP et le rapport U.K. Annual Report suivant les règles IFRS. Mais ce qui est le plus surprenant est que ceux deux rapports donnent des résultats financiers différents, en particulier sur les bénéfices.

Tous ces documents sont disponibles sur le site www.technipfmc.com

Tous les trimestres, nous complétons un tableau de synthèse regroupant les principaux résultats qui nous semblent les plus représentatifs des activités et des performances de Technipfmc. Ci-après la dernière version en date de ce tableau : Resutats 2019 2t par segment 1Resutats 2019 2t par segment 1 (450.04 Ko)

 

Résultats annuels 2017

Dans notre bulletin Trait d’Union TU et sur le site de l'association, nous avons analysé et commenté ces résultats annuels et trimestriels :

Résultats du 3ème trimestre 2018 : mitigé !

Technipfmc a publié fin octobre les résultats du 3ème trimestre 2018 : chiffre d'affaires, résultats d'exploitation et trésorerie en baisse, Questionchausse  du résultat net (bénéfice) et des prises de commandes, Diminution des résultats du subsea, stabilité des résultats de l'onshore/offshore en valeur et augmentation en ratio sur le chiffre d'affaire (merci Yamal LNG).
- ci-joint un tableau de synthèse Resutats 2018 3t par segmentResutats 2018 3t par segment (442.99 Ko)
- nos pages Communiqués de Presse et Extraits de Presse .
Vous pouvez également poster vos commentaires sur le Forum  ou rédiger un billet dans le Blog .

Technipfmc publie ses résultats annuels 2018 : douche froide, très inquiétant !

Technipfmc a annoncé ses résultats financiers du 4ème trimestre le 21 février. Ce fut une douche très froide qui a été immédiatement sanctionnée par le marché avec une chute du cours de l’action à Paris et à New-York de plus de 6%.

Le point le plus marquant est l’annonce d’une perte nette de 2,26 milliards de dollars (2 milliards d’euros), un chiffre d’affaire en baisse (-9,8%), une marge opérationnelle (EBITDA) en baisse mais un carnet de commande bien rempli.

Pour ceux qui aiment les chiffres, ils trouveront ci-après notre tableau de synthèse avec les évolutions trimestrielles sur 2017 et 2018 (Resutats 2018 4t par segmentResutats 2018 4t par segment (455.46 Ko))  établi à partir du communiqué de presse de Technipfmc.French q4 2018 news release section plus schedules final 9pm 1French q4 2018 news release section plus schedules final 9pm 1 (1.32 Mo)

Dans les Extraits de Presse 2019 , vous trouverez des commentaires et explications. Voir en particulier Investir-Les Echos et Le Lettre A.

Pour les insomniaques, vous pourrez lire le compte rendu de la conférence téléphonique avec les investisseurs Ceo douglas pferdehirt on q4 2018 results earnings call transcriptCeo douglas pferdehirt on q4 2018 results earnings call transcript (539.15 Ko) … vous n’y apprendrez pas grand-chose, hormis la confirmation « We have some of the very best project managers in the industry ».

Pour les 2,2593 milliards de dollars de perte, quelques explications sont nécessaires et pas très lisibles dans les documents diffusés. Ils se décomposent en :

  • 1775,6 millions de dollars de dépréciations d’actifs dans le subsea,
  • Une provision de 280 millions de dollars pour le règlement des enquêtes en cours sur les activités passées de Technip et de FMC,
  • 214,2 millions de dollars de provisions fiscales,
  • 37,3 millions de dollars de charges exceptionnelles de restructuration, des coûts de fusion, des ajustements comptables ( ?).

Les dépréciations d’actifs résultent d’une évaluation annuelle et sont le reflet de la détérioration de la valeur de certains actifs du fait de la conjoncture, des activités de Technipfmc et de leur utilisation :

  • La flotte, en particulier les navires de pose de pipe (pas les navires de plongée), y compris le Deep Blue, qui ont un taux d’occupation plus faible que prévu (62% au 4ème trimestre) et qui n’ont pas la rentabilité attendue dans leur plan d’amortissement. Leur valeur étant basée sur les revenus qu’ils génèrent, leur valeur résiduelle en est fortement diminuée. Ceci contribue pour environ 500 millions de dollars.
  • Les Goodwills (survaleur ou écart d'acquisition) qui sont des biens immatériels (intengible assets). Pour le subsea, le marché a fortement baissé et la valeur de la compagnie dans ce domaine est donc surévaluée.  La dépréciation des Goodwills subsea représentent de l’ordre de 1,4 milliards de dollars !

A noter que les dépréciations d’actifs n’ont pas d’incidence ni sur la trésorerie.

Pour 2019, les prévisions sont presque au beau fixe, nous verrons si ces prévisions sont plus fiables que celles de la météo.

En espérant vous avoir un peu éclairé, n’hésitez pas à partager vos analyses sur le Forum de Discussion ( Technip or not TechnipFMC.)

Voir également notre article développant notre analyse dans le TU 109 Tu109 resultats2018detechnipfmcTu109 resultats2018detechnipfmc (173.93 Ko)

Résultats Financiers de Technipfmc Q1 – 2019 ???

Les résultats de 1er trimestre 2019 ont été diffusés le 26 avril ; ils sont en demi-teinte :

  • une baisse du chiffre d’affaire dans les 3 segments par rapport à la moyenne 2018,
  • une baisse très forte du bénéfice par rapport au 1er trimestre 2018 et l’ensemble 2018, hors dépréciations des goodwills,
  • une hause impressionnante de la marge en on/off shore à 14,6%, une baisse de la marge du surface et du subsea avec un taux d’utilisation de la flotte encore en baisse (55%),
  • une forte prise de commande en subsea et en on/off, une baisse de perspective pour le surface,
  • une baisse continue et importante de la trésorerie nette (-317 millions de dollars en un trimestre soit -24% et -3,5 millions par jour calendaire !), -2,5 milliards de dollars en 2ans (-3,3 millions par jour calendaire !). Cela devient un grave sujet d’inquiétude. Où est passé tout cet argent ? les achats d’actions pour 550 millions, et le reste ? 2 milliards disparus. Sur la même période, l’action à Paris a perdu 35% !
  • des charges Corporate représentant 23% des marges EBITDA global du Groupe et 76% du résultat d'exploitation avant impôt. Ces charges sont trop importantes et ne diminuent pas, on ne retrouve pas les gains supposés de la fusion Technip et FMC.
  • et encore des pertes de change (11,6 millions de dollars) et 21 millions de dollars associés à la fusion et la réorganisation !

Le fameux consensus attendait un chiffre d’affaire à 3,13 milliards à comparer à 2,91 réalisé et un bénéfice par action de 0,31 $ à comparer à 0,05 $ réalisé. Ceci ne va pas améliorer l’image de FTI à la bourse.

Les prévisions pour l’année 2019 ont été revues à la hausse dans le segment on/off pour le chiffre d’affaire (6 à 6,4 milliards) et la marge EBITDA (14% minimum), à la baisse pour le segment surface dû à la baisse d’activité en Amérique du Nord et à des retards de livraisons, en contradiction avec les prévisions du rapport annuel de mi-mars. Elles sont inchangées pour le subsea par rapport aux prévisions de mars.

Ces objectifs sont sujets à caution :

  • malgré la remontée du prix du brut, les développements des gros projets subsea chez les majors sont actuellement limités. L’approche iEPCITM ne suffira pas à équilibrer le chiffre d’affaire et encore moins les marges car la compétition est plus dure. Le taux d’utilisation de la flotte en baisse constante ne va pas se redresser avec ce contexte et la poursuite de la baisse de la marge semble inéluctable, de 19% en 2017 à 11,8% ce trimestre.
  • Le segment on/off shore a un important carnet de commande avec des projets majeurs dont l’avancement ne permet pas encore de dégager des marges significatives en 2019 et, Yamal LNG étant quasi terminé, il semble très difficile d’atteindre une marge EBITDA de 14%.
  • Le segment surface fait face à des difficultés de tous ordres et d'absence de visibilité sur ce business, tout cela va faire pschitt !

Vous trouverez ci-joint le tableau de synthèse des résultats trimestriels depuis la fusion. Resutats 2019 1t par segmentResutats 2019 1t par segment (445.91 Ko)

Voir aussi dans le TU 110, les résultats financiers au 1èr trimestre 2019 de Technipfmc : Tu110 juillet2019 0602 resultatsfinancier t12019Tu110 juillet2019 0602 resultatsfinancier t12019 (100.27 Ko)

Technipfmc publie ses résultats du 2ème trimestre 2019

Les résultats de 2ème trimestre 2019 ont été diffusés le 25 juillet. Ils ont été favorablement accueillis par les investisseurs et le cours de l’action a continué la hausse impulsée par l’annonce de la signature du contrat Artic LNG2 à la veille de l’annonce des résultats.

Le chiffre d'affaires global s'établit à 3,434 milliards de dollars, supérieur aux attentes (consensus) de 160 millions, en hausse significative par rapport au 2ème trimestre 2018, légèrement supérieur à la moyenne 2018 mais inférieur à la moyenne 2017. La hausse est significative pour le subsea qui retrouve des niveaux de 2017 tandis qu’il est dans la moyenne de 2018 pour l’onshore-offshore.

Les résultats d’exploitation et l’EBITDA ajusté n’ont jamais été si importants depuis la fusion de janvier 2017 ; L'EBITDA ajusté, qui exclut les charges et crédits avant impôts, atteint 450 M$, tandis que la marge globale d'EBITDA ajusté ressort à 13,1% dont 18,7% pour l’onshore-offshore. Du jamais vu qui s’explique par la qualité de la réalisation et d’une prime pour le franchissement d'étapes importantes dans le projet Yamal LNG (mise en service des trains significativement en avance sur le planning contractuel).

Le taux d’utilisation de la flotte est de 69%, en baisse par rapport au 2ème trimestre 2018 (71%) mais en hausse par rapport au 1er trimestre 2019 (55%).

La charge corporate est toujours importante, au niveau de 2018. Elle comprend 14,3 millions de dollars liés à la fusion et aux indemnités de départ (voir Extraits de Presse à ce sujet et plus loin dans la page La petite histoire Technipfmc "Départ de Thierry Pilenko"). Hors charges et crédits, les charges corporate ont atteint 69,4 M$, dont 18 M$ au titre des pertes de change ! (encore et toujours !).

La trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que la trésorerie nette ont continué leur baisse pour arriver à 839,5 millions de dollars pour la trésorerie nette soit -75,7% depuis la fusion (voir aussi l’article dans le TU 110 : Mais où est donc passé le cash ? Le Trait d'Union TU 109 ). Dans la baisse de trésorerie, on retrouve 90 millions de dollars pour le rachat d’actions (voir aussi l’article dans TU 109 : 500 millions de dollars pour rien ? Les TU de 2013 à ce jour ). Un signe encourageant : le flux de trésorerie net provenant des activités d’exploitation est positif à 218 millions de dollars sur le semestre.

Il ressort globalement des résultats nets positifs de 97 millions de dollars, soit 0,21 dollar par action diluée (GAAP). Le bénéfice ajusté par action diluée s'élève à 0,39 dollar (+0,04 dollar par rapport aux attentes).

L’autre point important des résultats de 2ème trimestre est la très forte augmentation du carnet de commande de 11 milliards qui s’établit à plus de 25 milliards de dollars. Cette augmentation inclut la signature du contrat Artic LNG2 pour 7,6 milliards, dans la lignée de Yamal LNG. A noter que le carnet de commande pour le segment surface ne représente qu’un trimestre de chiffre d’affaire de ce segment.

Les prévisions 2019 ont été légèrement revues à la hausse pour le chiffre d’affaire subsea et la marge EBITDA onshore-offshore.

Vous trouverez ci-joint le tableau de synthèse des résultats trimestriels depuis la fusion établit par nos soins : Resutats 2019 2t par segmentResutats 2019 2t par segment (450.04 Ko)  ainsi que la présentation complète en français des résultats de Technipfmc  Technipfmc q2 2019 earnings release fr finalTechnipfmc q2 2019 earnings release fr final (1.51 Mo)  disponible également sur le site de Technipfmc https://investors.technipfmc.com/fr/financial-information/results-center

Voir aussi Extraits de Presse

Technipfmc publie ses résultats du 3ème trimestre 2019

Les résultats de 3ème trimestre 2019 ont été publiés le 23 octobre au soir. Ils ont été mal accueillis par les investisseurs et le cours de l’action a baissé le 24 octobre de 10,8% à Paris (-2,27€) et de 11,6% à New-York ($-2,72) ! Cela valait le coup de dépenser plus de 600 millions de dollars pour racheter des actions ces 2 dernières années afin de maintenir le cours de l'action ! (voir aussi l’article dans TU 109 : 500 millions de dollars pour rien ?).

Les résultats sont en berne pour le Subsea et Surface, bons pour l'On/Offshore. La charge Coporate est en forte augmentation, la trésorerie nette est encore en baisse et il y a 53 millions de dollars de perte sur taux de change !

Le chiffre d’affaire du 3ème trimestre du groupe est en hausse par rapport au 3ème trimestre 2018 et en légère hausse par rapport à la moyenne des 3 derniers trimestres. Il en est de même pour le CA des segments Subsea et On/Offshore tandis que pour Surface, la CA est en baisse, ce qui reflète la baisse des ventes en Amérique du Nord.

La marge (2,7%) et l’EBITDA (11,4%) du groupe sont faibles et à la baisse par rapport au 3ème trimestre 2018, pas significatif pour la moyenne de la marge sur les 3 derniers trimestres du fait de la dépréciation d’actifs fin 2018, en légère hausse pour l’EBITDA. Les baisses sont significatives pour le Subsea, très significatives pour Surface mais en hausses pour l’On/Offshore qui atteint un record exceptionnel avec 17,8% en marge et 19,1% pour l’EBITDA. A noter que la marge et l’EBITDA du groupe sont plombées par la charge Corporate qui n’a jamais été aussi importante depuis la fusion ; on y retrouve une perte de 53 millions de dollars en perte de change et une augmentation des frais de transaction liés à la fusion et aux frais de séparation. On nous avait vanté des gains importants avec la fusion, on en est très loin….

Le résultat net est en forte baisse, et il était déjà mauvais aux précédents trimestres, en plus de celui du 4ème trimestre 2018 avec la dépréciation d’actifs. Le consensus attendait beaucoup plus que 21,8 millions (228 millions selon Jefferies) soit un bénéfice dilué par action de $0,05 (attendu $0,50).

La trésorerie et équivalents de trésorerie sont encore en baisse avec 4,5 milliards et la trésorerie nette toujours en baisse continue depuis la fusion s’établit à 596 millions au 30/09/2019. Depuis la fusion, la trésorerie nette a diminué de 2,9 milliards de dollars !!! Pour la trésorerie et équivalents de trésorerie, la baisse est du même ordre depuis la fusion. Seul point positif, le flux de trésorerie des activités d’exploitations est positif à 92 millions et devrait rester positif fin 2019. Il faut rappeler que la très grande partie de la trésorerie au moment de la fusion provenait de la société Technip.

Le carnet de commande est très bien fourni, à des niveaux record pour le Subsea et l’On/Offshore, moyen pour Surface. A noter un commentaire concernant le Subsea : le carnet de commande a été rempli à des niveaux de prix plus compétitifs, ce qui explique aussi la baisse de profit du Subsea qui passe de 19,1% en 2019 (EBITDA) à 11,4% au dernier trimestre, la baisse étant assez régulière depuis la fusion.

Dernier point à noter, le taux d’utilisation des navires stable à 70% (69% au 2ème trimestre), ce qui reste inférieur au seuil de d’amortissement et de rentabilité.

Les prévisions 2019 ont été revues à la baisse pour les résultats du groupe, pour la marge EBITDA Surface et à la hausse pour la charge Corporate, chiffres d’ores et déjà dépassés !

En résumé, baisse des marges des activités du futur périmètre RemainCo et hausse des marges des activités du futur périmètre SpinCo ; que faut-il en penser … ???

Vous trouverez ci-joint le tableau de synthèse des résultats trimestriels depuis la fusion établit par nos soins  Resutats 2019 3t par segment r1Resutats 2019 3t par segment r1 (482.34 Ko)

Pour vous faire votre propre idée, vous pouvez lire Technipfmc q3 2019 earnings release fr finalTechnipfmc q3 2019 earnings release fr final (1.3 Mo) et réagir sur le Forum Technip or not TechnipFMC ou nous envoyer vos propres commentaires à artp@artechnip.org

Technipfmc publie ses résultats du 4ème trimestre 2019 et annuels 2019

Technipfmc publie ses résultats du 4ème trimestre 2019 le 26 février 2020. Voir Communiqués de Presse  et Technipfmc q4 2019 earnings release fr finalTechnipfmc q4 2019 earnings release fr final (1.74 Mo)

Une perte nette de  $2 414 millions suite à des dépréciations d'actifs dans les segments Subsea et Surface, un chiffre d'affaire en croissance à $3 726 millions pour le 4ème trimestre, un EBITDA à 10,9% stable sur l'année, une forte croissance du carnet de commande sur l'année pour le Subsea et l'Onshore/Offshore, une trésorerie enfin en amélioration et encore des charges coprporate importantes à $179 millions comprenant $64 millions de pertes de change ($147M sur l'année !!!), des charges de scission (après les charges de fusion) et de restructuration.

Résultats mitigés et donc diversement accueillis par la presse spécialisée Extraits de Presse et mal ressentis par la bourse.

Ci-joint notre analyse Resultats financiers de technipfmc q4 rev1Resultats financiers de technipfmc q4 rev1 (544.04 Ko)

et le tableau de synthèse des résultats de Technipfmc depuis la fusion Resutats 2019 4t par segmentResutats 2019 4t par segment (464.13 Ko)

Rapport annuel 2019 de TechnipFMC IFRS versus GAAP

Le rapport annuel "U.K. Annual Report and IFRS Financial Statements IFRS" a été publié le 24 mars 2020, un mois avant l'assemblée générale du 24 avril 2020, est établi suivant la norme comptable européenne IFRS puisque Technipfmc PLC est établi en UK. A la différence du rapport annuel Form-10K publié le 26 février avec les résultats du 4ème trimestre et qui est établi suivant la norme comptable US GAAP.

Vous trouverez ci-joint :Question 1

Globalement, les résultats financiers sur l'année 2019 sont peu différents à l'exception de la trésorerie où il y a des écarts significatifs.

Effectivement, on passe d’une trésorerie nette de $714M en GAAP (page 40) à $-241M en IFRS (page 34). L’écart provient de l’incorporation d’un poste « lease liability » de $958,9M (dettes de locations ou leasing) dans le décompte de la trésorerie nette en IFRS. Il n'y a pas d’explications sur ces lease liabilities dans le document UK.  

Dans le rapport 10K, page 70, 2 postes lease liabilities apparaissent dans le passif du bilan (mais pas dans la trésorerie) , un en short term, l’autre en long term avec le même total de $956M et un renvoie à la note 5. En 2018, ces 2 postes sont nuls.

La note 5 (page 85) est très alambiquée expliquant que le FASB (Financial Accounting Standards Board) a édité de nouvelles règles en 2016 et que, à partir de janvier 2019, les responsables financiers de Technipfmc ont incorporé cette nouvelle règle. Pour la transition depuis 2016, il y a « The new standard provides a number of practical expedients specific to transition. We have elected the “package of practical expedients which permits us not to reassess (1) whether any expired or existing arrangements are or contain leases, (2) the lease classification for any expired or existing leases, and (3) any initial direct costs for any existing leases as of the effective date.” De plus, aucun élément de comparaison avec les années précédentes : « In our first annual period after adoption, the year ending December 31, 2019, the comparative periods will not be restated and will be presented under legacy lease accounting guidance in effect for those periods, Topic 840.”

Ensuite la note 5 détaille les différents types de leasing.

Dans le bilan, ces 2 lignes de lease liabilities ont été introduites dans le passif pour l’année 2019 uniquement (rien pour les années précédentes) dans le document UK-IFRS (page 166) tout comme dans le document 10K-GAAP (page 70). Il y a un écart entre les deux bilans mais il est relativement faible.

Pour le reste de la trésorerie, les définitions de court et long terme doivent être différentes entre GAAP et IFRS mais le total des dettes est identique tout comme la trésorerie et équivalent de trésorerie.

Il y a un tableau intéressant page 37 du rapport UK sur les échéances de dettes.

Vous trouverez ci-joint un tableau comparatif des principaux postes des bilans annuels GAAP/IFRS : Resutats 2019 comparatif gaap ifrs par segmentResutats 2019 comparatif gaap ifrs par segment (451.9 Ko)

Retour

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/04/2020