Scission : Paix à son âme? Et qu'elle repose en Paix???

Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 17/11/2020 à 16:28 Citer ce message

Je viens de découvrir sur Boursorama l'extrait de contribution suivant :

"Dans un communiqué le groupe franco-américain a souligné que le marché avaient considérablement changé avec le COVID-19, de la forte baisse des prix des matières premières et de la volatilité des marchés boursiers mondiaux. L'impact de ces événements a créé un environnement de marché qui n'est pas propice à la séparation prévue de la société en TechnipFMC et Technip Energies".

Communique qui serait du 11 Novembre (date idéale pour passer inaperçu en France!!), mais que je n'arrive pas à retrouver dans sa version originale et officielle sur le site de Technipfmc.

M'est avis que la Covid et le prix du brut ont bon dos. Et puis, c'st bien car ils ne peuvent pas répondre. Et je regrette de ne pas avoir accès au texte officiel car la fin de la phrase rapportée me laisse sur ma faim!

la projet est-il suspendu (mais il l'a déjà été!)? Différé? Abandonné? Susceptible d'être relancé sous certaines conditions? On n'en sait RIEN!

Ce qui est sûr - comme je l'avais envisagé, c'est que ce projet jugé stratégique par ses initiateurs est totalement encalminé. et il peut sa passer bien des choses tant en interne qu'en externe.

Ceci dit, il semble que cette "nouvelle" a relancé l'intérêt du marché pour le titre TEC qui va vers les 7 Euros. Mais...... la cavalcade avait commencé AVANT le 11 Novembre.

Alors, qu'en pensez-vous? Et que pouvez-vous apporter à la discussion??

A vous lire
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 18/11/2020 à 11:47 Citer ce message

Aiie!!! et Mea Culpa!!!!!

Le communique que je mentionne plus haut est un texte de TechnipFMC, lui-même!! Voir : https://www.euro-petrole.com/information-de-technipfmc-sur-son-operation-de-scission-n-f-20339

Mais rendu public......le 16 Mars 2020. Donc depuis lors, rien, vraiment rien, absolument rien. C'est ce qu'il faut constater en ajoutant que les départs de deux dames aux alentours du 1er octobre "peuvent" être des indices qu'on s'achemine vers la mort de la scission........

Et que bien des choses peuvent se passer dans les semaines et mois qui viennent, à la suite de ce qui ne peut être analysé que comme un "échec stratégique"
Gay
Gay

le 10/12/2020 à 11:56 Citer ce message

Non la scission aura lieu. Tous au travers des webcast avec les analystes financiers depuis Pferderhirt, Mannen en passant par C McG et finalement À Piéton ont confirmé qu' elle se ferait, les raisons au spin off étant toujours valides. La seule inconnue est la modalité, sujet sur laquelle ils sont tous muets et refusent de communiquer.
Gay
Gay

le 10/12/2020 à 11:57 Citer ce message

Non la scission aura lieu. Tous au travers des webcast avec les analystes financiers depuis Pferderhirt, Mannen en passant par C McG et finalement À Piéton ont confirmé qu' elle se ferait, les raisons au spin off étant toujours valides. La seule inconnue est la modalité, sujet sur laquelle ils sont tous muets et refusent de communiquer.
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 10/12/2020 à 15:28 Citer ce message

Et derrière la "modalité", il y a la parité entre TechnipFMC (ex Remain) et Technip Energies (ex Spin-Off). Et, sauf erreur de ma part la ventilation de la valeur (valorisation) de TechnipFMC avant scission entre les deux unités (immédiatement cotées?) sera, sauf erreur de ma part, décidée non pas par les dirigeants et conseils d'administration et conseils et/ou comptables extérieurs (auditeurs) comme c'est le cas dans les fusions, mais par le "marché". Autant dire qu'il y aura une inconnue ou une incertitude.

Autant dire qu'il n'est nullement certain que la "parité" soit celle qui était envisagée quand la scission a été envisagée et décidée il y a 18 mois. Et si les actions de Technip-Energies distribuées aux actionnaires de TechnipFMC sont traitées - au moins en France! - comme des dividendes et que la parité est favorable à Technip Energies, ce qui n'était certainement pas envisagé quand l'opération de "scission" a été lancée, on peut se retrouver avec des situations fort incongrues.

Dont une valeur de l'action TechnipFMC après détachement du coupon...... inférieure au dividende qui viendra d'être versé. Ce qui pourrait "faire désordre".

Alors, la scission aura sans doute lieu. Mais quand et selon quelles modalités? Qui a les réponses? Ou quelqu'un a-t-il les réponses?
jean michel Gay
jean michel Gay

le 10/12/2020 à 16:06 Citer ce message

Personne sauf peut etre le CA. En effet le scenario évoqué peut très bien se matérialiser avec une prix de Technip Energies supérieur à celui de Remainco. L actif net de Remainco est probablement inferieur à celui de Technip Energies tel que l on peut l'approcher sur la base des comptes. L endettement y est pour beaucoup et imputable à Remainco !
La valeur qui sera donnée à l action Technip Energies dans le "prospectus" ne sera qu' indicative. C'est en effet le marché qui décidera du prix lors du premier jour de cotation à Euronext. Ceci pousse les évaluateurs à donner un prix indicatif bas soutenu en cela par Pferderhirt qui veut que l'action Remainco soit le moins possible impactée à la baisse.
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 11/12/2020 à 06:01 Citer ce message

On peut s'attendre, le jour venu (celui où l'opération de scission sera effectivement lancée), à un discours sur le thème de la "création de valeur" apportée par la scission..... Même si ce thème était jusque-là plutôt utilisé pour justifier les fusions, mais passons....

Mais, lors de l'introduction, il y aura probablement une course à l'arbitrage sur les titres des deux sociétés. Alors faut-il s'attendre à une application du vieil adage du bi-métallisme : "La mauvaise monnaie chasse la bonne"?? Toujours est-il que si malgré les efforts dans le prospectus, les arbitragistes - qui auront le dernier mot!! - donnent la préférence à TPEN, TechnipFMC deviendra une proie facile!! Et pas sûr que les prédateurs ou nouveaux actionnaires aient la même vision stratégique sur le périmètre idéal de TechnipFMC
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 26/12/2020 à 03:16 Citer ce message

Dans le communiqué officiel de l'Union Européenne à la suite de l'annonce de l'accord v avec le Roayaume-Uni sur les futures relations, ce passage :

"Even with the new EU-UK Trade and Cooperation Agreement in place, there will be big changes on 1 January 2021.

On that date, the UK will leave the EU Single Market and Customs Union, as well as all EU policies and international agreements. The free movement of persons, goods, services and capital between the UK and the EU will end.

The EU and the UK will form two separate markets; two distinct regulatory and legal spaces. This will create barriers to trade in goods and services and to cross-border mobility and exchanges that do not exist today – in both directions."

Oui, la scission TechnipFMC-Technip Energies pourrait très probablement être plus complexe à réaliser puisqu'elle ne pourra pas intervenir avant le 1er Janvier 2021.

La totalité du communiqué (en attendant le texte complet de l'Accord sur près de 2.000 pages) :
https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/ip_20_2531https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/ip_20_2531

"
Gay
Gay

le 26/12/2020 à 13:54 Citer ce message

Nous verrons Lundi 28 Décembre 2020 l impact de l accord UE / UK suite au Brexit. Personnellement je pense qu' il n y aura aucun impact dans un sens ou dans un autre sur le cours de l action FTI, ni à l Euronext ni au NYSE.
Avez vous note les allez / retours de SG qui sont déclarés à la SEC ? Qu est ce qui expliquerait cela?
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 27/12/2020 à 12:01 Citer ce message

Je pense comme vous (1er paragraphe). Car il est probable que ceux qui avaient passé l'espoir d'une PV par la "création de valeur" grâce à la "scission", ont quitté le marché au fil des mois et des semaines!

Et le contenu du "Deal" n'apporte probablement aucune facilitation par rapport à un "No-Deal" que ce soit dans le domaine juridique ou fiscal. Ils n'ont donc aucune raison de revenir; quant à partir, c'est déjà fait!!

La question ne sera-t-elle pas de savoir quand le marché "Offshore" (et surtout "profond" )redeviendra vraiment actif et suffisamment pour apporter de l'activité, du chiffre d'affaires et des profits à la partie "non Technip-Energies".

A moins que.... le Droit des Sociétés britannique ne permette de remplacer de remplacer une structure juridique par deux structures, et chaque action de la société pré-xcistante par une actyion de chacunbe des deux nouvelles personnes juridiques. Evidemment, il n'y aurait pas de continuité: ni juridique ni boursière. Mais on éviterait peut-être le piège tant de la distribution des actions Technip-Energies comme "dividende", tout comme l'obligation de sortir des PEA (et Plan d'Epargne collectifs??.

Mais je ne pense pas connaitre de précédent en la matière. et vous??
Gay
Gay

le 27/12/2020 à 12:49 Citer ce message

Moi non plus.
Je cherche vainement sur internet si une analyse financière traitant de la scission et de ses modalités probables existe. J ai fait choux blanc!
Essayant de valoriser Technip Énergies, je vais regarder en utilisant les multiples d EBITDA appliquer à TPE sur la base du 10 K annual report des comptes 2019.
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 29/12/2020 à 11:18 Citer ce message

Effectivement cher Jean-Michel, et merci d'avoir faite cette recherche. Mais quoi qu'on dise sur les capacités d'Internet, je pense que nous arrivons à ses limites. C'est seulement plus tard que ce "travail" si il existe arrivera, mais ce sera trop tard pour répondre aux questions que nous nous posons.

Car je serais très étonné qu'au moins un avocat ou juriste ou analyste d'un M&A Departement n'ait pas imaginé cette hypothèse!

Pour ce qui est d'un calcul à partir du 10K, il faudra sans doute prendre aussi, en tant que élément de pondération, la taille respective du Carnet de Commande (Reste à livrer) au moins sur les deux prochaines années.

On pourrait voir une surprise avec "ce qui restera" pour TechnipFMC. Sauf pour la Trésorerie Nette disponible, peut-être!!
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 29/12/2020 à 11:37 Citer ce message

Après une première rapide recherche, je me demande si il ne faut pas chercher autour du terme "demerger (total or partial)". Par exemple à ce lien, mais il y en a bien d'autres : https://www.mediterraneocapital.co.uk/post/business-split

Cela nous sort des "consequences fiscales" d'une approche assimilée à une distribution de dividende.

Par ailleurs les "partial demerger" sont probablement plus fréquents que les "total demerger" car ils n'entrainent de transfert entre personnes morales que sur une partie du patrimoine de la "demerged company" , alors que l'autre (la "demerged company") bénéficie de la continuité ( y compris du "sticker"!).

Maintenant reste à savoir si c'est possible sous la UK Company Law quand la Spin-Off se place sous un Droit Etranger.....
jean michel Gay
jean michel Gay

le 29/12/2020 à 14:31 Citer ce message

j 'ai calcule la VE à partir des données du 1 K annual report à fin 2019. voillà a quoi j aboutis:
Vu les conditions climatiques, j'ai cherché à calculer la VE des deux entités en utilisant la méthodes des multiples applique à l EBITDA de chacun des segments tel qu'affiché dans le 10 K annual report au 31/12/2019.
Voici le résultat et la conclusion:

· Le segment onshore offshore, Technip Energies, a un EBE ou EBITDA de 1 040 millions de $ au 31/12/2019
· Le segment Subsea et Surface, TechnipFMC, a un EBE ou EBITDA de 827 millions de $ au 31/12/2019
· En supposant un multiple de 7, moyenne entre 6 et 8 page 60 du 10K annual report
· La valeur d’entreprise de Technip Energies est de 1 040 x 7= 7 280 millions de $
· La valeur d’entreprise de TechnipFMC est de 827 x 7= 5 790 millions de $

· La valeur des titres des sociétés est ensuite obtenue en tenant compte de la trésorerie et des dettes financières des entreprises. La trésorerie est essentiellement celle de Technip Energies tandis que les dettes sont essentiellement celles de TechnipFMC. Ceci conduit donc à conclure que la valeur des titres de Technip Energies qui est égale à :

Valeur Titres= Valeur entreprise + trésorerie - dettes

sera largement supérieure à la valeur des titres de TechnipFMC.

Je suppose que cela doit être fort embarrassant pour DP. Ceci confirme ce que je pensais déjà en 2019 et motivait ma question à C McG qui a répondu très clairement.

Qu en pensez vous ?
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 31/12/2020 à 11:09 Citer ce message

Ce que j'en pense cher Jean-Michel? Que vous confirmez pleinement ce que je pressentais!!

A partir de là, se pose la question inévitable : a-t-on déjà vu une entreprise se débarrasser de "sa meilleure part"? Et idem pour ses dirigeants, confrontés à d'inévitables conséquences (en, en principe!) sur leur rémunération!

Donc sauf à voir le périmètre RemainCo revenir rapidement à une bien meilleure fortune - ce que peu de personnes envisagent ! - , le projet de scission va rester au placard et quelque soit le schéma envisagé, distribution des actions TPE aux actionnaires de TechnipFMC ou bien "de-merger" si il est possible.

DP et la Direction actuelle de TechnipFMC ne pourra pas rester longtemps dans cette incertitude qui obèrera tout projet stratégique. Et constituera une "gêne" pour d'autres acteurs dont BPI France et donc l'Etat français.

Allons plus loin! TechnipFMC peut devenir un "sitting duck" pour des acteurs majeurs et moins "coincés".

A votre tour, qu'en pensez-vous?
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 31/12/2020 à 14:47 Citer ce message

Je fais suite aux chiffres de VE calculés par Jean-Michel GAY.

Ca fait une TPE à 2 milliards d'Euros; et une TechnipFMC à 1,5 milliards. Avec une décote de 75% par rapport à la VE.

Le bon profil pour être une "proie"; et donner des sueurs froides aux dirigeants.

Pour les actionnaires, peut-être l'occasion de sortir grâce à la "prime" qui sera proposée par un investisseur un peu audacieux. E l'offre peut porter tant sur la totalité de TechnipFMC que sur la seule TPE; la scission serait alors transformé en "achat d'une branche d'activité"

Ca m'étonnerait beaucoup qu'il n'y ait pas quelque part des neurones qui carburent à faire des calculs et à monter des scénarios...... Evidemment, les entités ou périmètres ciblés seraient désignés par des noms de code: un métal, une oeuvre d'art, un personnage de l'antiquité grecque.......

Et pour faire bonne mesure, on peut ajouter une pincée de ce qui se passe actuellement autour de l'hydrogène (filière) et de GTT (stockage et transport de GNL, un autre vecteur d'énergie qui suscite actuellement de l'intérêt....

Et au milieu,........ TPE, pourquoi pas? Ce qui est sûr, c'est que TPE peut être à la croisée des chemins
Max Dessus
Max Dessus

le 04/01/2021 à 10:07 Citer ce message

Pour ce premier message de 2021, un message d'espoir !
La pandémie va progressivement s'éloigner avec la vaccination et l'arrivée du printemps. L'euphorie va l'emporter partout et les milliards épargnés en 2020 vont être progressivement réinjectés dans l'économie. Les leçons de la pandémie vont nous orientés vers une croissance plus raisonnée et plus raisonnable. Certes, quelques activités futiles et inutiles risquent de disparaitre, bien vite remplacées par d'autres plus novatrices. Faisons confiance aux capacités innovantes des Techniciens pour s'adapter aux nouvelles conditions du marché. L'action va repartir en flèche et attirer les vrais investisseurs, que la scission ait lieu rapidement ou à plus long terme.
Bonne année à tous.
Mr ou Mme jean michel Gay
Mr ou Mme jean michel Gay
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 05/01/2021 à 15:53 Citer ce message

Il est évidemment à souhaiter que ces milliards d'épargne (et pas seulement en France) reviennent dans les circuits économiques!

Mais leur retour n'impactera positivement et significativement l'action TechnipFMC que si les épargnants ont confiance en l'avenir et se tournent vers l'investissement! Et pour le moment, je vois bien plus de craintifs que de confiants dans l'avenir.

Mais je peux me tromper.....

PS - Et je ne parle même pas de la confiance dans l'équipe dirigeante qui parait si "encalminée" dans un projet qui va bientôt avoir deux ans et que ne pousse plus aucun vent!!
Max Dessus
Max Dessus

le 08/01/2021 à 19:30 Citer ce message

L'action va bientôt atteindre les 2 chiffres.
La scission semble se profiler pour le premier trimestre.
J'espère que l'ensemble de mes prévisions va se réaliser en 2021!
jean michel Gay
jean michel Gay

le 08/01/2021 à 20:29 Citer ce message

Comment expliquez vous que Technipfmc (TFMC) garde pendant une certaine durée 49.9 % du capital de Technip Énergie (TE) ? C est un spin off très spécifique et j aimerai comprendre les raisons de cette capitalisation. Comment justifier que TE ait trois groupe d actionnaires: pour 50.1 % les actionnaires de TFMC, pour x % BPI, pour (49.9 - x) % la société TFMC?
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 09/01/2021 à 07:16 Citer ce message

IMHO, une explication possible:

TechnipFMC parie sur une meilleure valorisation dans l'avenir de TE; et tient à en profiter quand elle interviendra. Alors Spin-Off? Peut-être mais bien loin d'être complet et consommé.

Variante : on évite l'impact de la fiscalité (au moins française) des dividendes sur les actions TE distribuées; en attendant de trouver un ou des investisseurs pour les 49,9%. En fait la variante de spin-off que j'ai envisagée récemment

NB - les actionnaires de TFMC ne détiendraient à mon humble avis que 50,1 moins la part de BPI (15%???), soit 35,1%????? Et encore pour tout et autant qu'ils restent avec leurs actions attribuées et qu'ils ne les "arbitragent" pas. Par ailleurs, il ne faut pas ignorer que c'est le Marché - et non pas les dirigeants, Administrateurs compris - qui fixera la "parité" entre les actions de TE et celles de TFMC; avec un bouclage puisque la valorisation de TFMC devra tenir compte d'une importante participation dans TE!

Ca pourrait "secouer", d'autant que ça ne cachera pas complètement que "TFMC hors sa participation dans TE", pourrait valoir moins que cette dernière!!

On sera à la limite de l'"inceste boursier"
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 09/01/2021 à 07:38 Citer ce message

Suite à analyse du communiqué du 7/1 publié par TechnipFMC,

Il me semble que BPI détiendra 15% dans TE, à la fois par l'obtention d'actions TE comme tout autre actionnaire de TFMC, et par un investissement direct en cash de 200 millions de dollars à verser à TFMC. Mais on ignore si BPI conservera sa participation dans TFMC ou si la liquidation (prévisible puisque rester serait contraire à la vocation de la BPI!) ) de celle-ci l'aidera à monter à 15% dans TE....

Avec ses éléments, et sous réserve de réponses aux questions ci-dessus, on doit pouvoir calculer la valorisation de TE, donc celle - implicite - de TFMC. Et donc la parité entre TE et TFMC....

Une équation à plusieurs inconnues??

Mais qu'en dira le Marché? Surtout avec un actionnaire majoritaire a priori "passif" puisque ayant affiché son intention de ne pas conserver ses titres TE... qui seront donc classées en actifs "non stratégiques" et donc à court terme. Et un actionnaire majoritaire a priori peu engagé dans la gouvernance de TE!!
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 10/01/2021 à 08:37 Citer ce message

La capitalisation de TFMC est alors de 5,3 Md Euros ou 6,4Md Dollar (sur base parité 1.22 USD/Euro).

La participation de BPI (un peu plus de 5% est alors de 320 M Dollars. Une fois vendue, et complétée d'un investissement de 200 M de Dollars, les 15% visés par BPI sont valorisés à 520 M de dollars.

Et si on passe d'une participation de 15% à la capitalisation totale de TPE, celle-ci atteint donc 3,50 Md de dollar. ou de 2.80 Md de Euros.

Dont 50% reste détenu, au moins temporairement par TFMC, soit un "placement à court terme" de 1,40Md d'Euros.

Si on retire la moitié de la capitalisation estimée de TPE, désormais détenue par la BPI et les actionnaires de TechnipFMC, de la capitalisation totale actuelle de TFMC (si la scission n'apporte aucune création de valeur), il reste 3,9 Md d'Euros pour la Remain.

Dont un "placement à court terme" (quasi-trésorerie), les 50% détenu dans TPE, actuellement valorisé à 1,40Md d’Euros.

Ce qui laisse une valorisation pour l’activité de base de TechnipFMC (y compris l’activité Offshore ex Coflexip puis CSO) à .....2,5 Md d’Euros.

C’est à dire un chiffre à peine inférieur à la valorisation de TPE ! ! !

On est loin, très loin du rapport de 1à 3 calculé par Jean-Michel Gay à partir des derniers documents 10K déposés à la SEC ! !

Autant dire que bien des investisseurs risquent d’arbitrer du TFMC (trop cher) contre du TPE (plus prometteur ! !)

Bien sûr, les chiffres retenus par BPI et TechnipFMC (et peut-être les investisseurs prêts à racheter la participation actuelle de BPI dans TFMC) sont peut-être forts différents de ceux qui figurent pus haut.

Il serait donc intéressant de faire le raisonnement ci-dessus, mais avec deux autres cours pour l’action TFMC, par exemple.... 4 Euros et 20 Euros. On cernera alors mieux les valeurs retenues dans les discussions des dernières semaines entre les deux (ou trois) parties) dont le pivot actuellement connu est :

- l’investissement de 200 millions de dollars de BPI et
- les 15% de participation visés par cette dernière dans TPE !

Qu'en pensez-vous?
Gay
Gay

le 10/01/2021 à 11:45 Citer ce message

C est trop volatil pour moi et je ne comprends pas tout le raisonnement.
J attends la parution du prospectus car tant que nous n avons pas la VE de Tfmc et TE toute les supputations sont possibles.

Mon sentiment sur la base de la publication est que:

1 Ce n est pas une scission au sens propre du terme puisque l intégralité du capital de TE n est pas sous le seul control des actionnaires de TFMC. Il y a un intru de taille qui est TFMC qui détiendra 49.9 % du capital de TE. Or TFMC en tant que societe n est pas actionnaire de la societe. Je suis d accord que TFMC voit ces 49.9 comme du cash puisque déjà BPI a confirme qu' il achètera au prix du marche pour 200 MM $ réduisant ainsi le 49.9 pct nitial détenu par TFMC.
2 Ce schéma de capitalisation est sans doute la condition pour que TFMC accepté que la majeure partie du cash aille a l actif du bilan de TE et qu' il prenne les dettes et affiche à son bilan un cash négatif de 1.7 Mds $. Ce qui n est pas rien. La question est cela vaut il 49.9 pct du capital de TE. Un raisonnement brutal consisterait a retenir que les 1.7 mds $ equivaut au 49.9 pct de TE ce qui valoriserait TE a environ 3.4 Mds de $.
3 j espère que les négociateurs ont intégré dans l accord des conditions draconnienes à TFMC sur le control de la vente des actions TE.
4 le cote positif est que d évidence TFMC espère beaucoup de la croissance de TE auquel il accroche son devenir. Le côté négatif est que nous ne sommes pas entièrement libérés du joug américain et des nuisance de DP et MM.
Max Dessus
Max Dessus

le 10/01/2021 à 13:41 Citer ce message

Pratiquement, que deviennent nos actions Technipfmc ?
Que devons nous faire pour supporter Technip Energies ?

Pages : 1 2

Répondre à ce message