Scission : Paix à son âme? Et qu'elle repose en Paix???

  • Gay
    Gay

    le 10/01/2021 à 18:07 Citer ce message

    Max
    Nous resterons propriétaire de nos actions TFMC. Ainsi en supposant une action TE pour une action TFMC, à la scission pour 1000 actions TFMC nous aurons toujours 1000 actions TFMC plus 501 actions TE et 499 actions iront dans la poche de TFMC. Ainsi au lieu d avoir 1000 actions TE, nous actionnaire nous n en aurons que 501 le reste sera la propriété de TFC cad sous control de DP et MM.
    Pour aider TE, il faut évidement acheter des actions TE et vendre les actions TFC.
  • Pierre GORRE
    Pierre GORRE

    le 11/01/2021 à 03:46 Citer ce message

    Si les choses se déroulent comme annoncé, les actionnaires de TechnipFMC devraient tous se retrouver d'ici à la fin du printemps 2021, à la fois actionnaires de TechnipFMC ET de Technip Energie, comme exposé ci-dessus par JM Gay à Max

    Certains s'en contenteront et pourront s'en contenter comme les actionnaires non français. D'autres, au constat des cours de deux actions, "arbitreront" et se débarrasseront totalement ou partiellement de l'une des actions pour acheter de l'autre; le Marché aura parlé et parlera!. D'autres seront obligés d'arbitrer. De sera le cas de bien des actionnaires français qui seront amenés à se délester de leur actions TFMC pour acheter du TPE, afin de détenir des actions admises en PEA.

    A priori cela devrait "peser" sur le cours de TFMC et faire monter le cours de l'action TPE.

    Avec deux dates en tête ; la fin du printemps où les actionnaires TFMC recevront des actions TPE, et où la capitalisation actuelle de TFMC sera répartie (avec ou sans création de "valeur") entre les deux sociétés, TPE faisant l'objet d'une introduction en Bourse et donc d'un prospectus, ce qui ouvrira la période des arbitrages.

    La deuxième date serait le 30/9/2021 où les actions TFMC des actionnaires français placées en PEA (et en PERCO???? Ou en FCP???) auront dû être cédées et, éventuellement remplacées par d'autres actions dont des actions TPE.

    Cette période de six mois risque d'être hautement volatile, car le cours de l'action TFMC sera largement dépendante du cours de TPE, puisque le principal actif de TFMC sera sa "trésorerie" constituée de sa détention de 49,9% du capital de TPE. Autant dire qu'on pourra jouer avec le cours d'une action en travaillant sur l'autre!! Un beau facteur de volatilité!

    Et belle zone d'incertitude pour choisir le moment de l'arbitrage.

    Ou pour en jouer!!
  • Pierre GORRE
    Pierre GORRE

    le 11/01/2021 à 04:02 Citer ce message

    Je suis absolument d'accord avec les points 1 et 4 de la dernière contribution de JM Gay.

    Comme lui, je pense qu'il y a un "Pacte entre actionnaires" au sujet de la vente des 49,9% d'actions TPE par TFMC; la BPI ne sera qu'un actionnaire minoritaire, de poids mais très minoritaire, susceptible d'être confronté - après cession, tout comme ultérieurement! - à un ou a des actionnaires minoritaires ou majoritaire pesant plus lourd qu'elle.

    Par contre, sur le point 2, il faut attendre le prospectus - conforme à la fois aux règles européennes! et britanniques et US - qui précèdera la cotation de TPE pour savoir ce qui aura été mis dans TPE (dont la trésorerie!). Car c'est la connaissance du patrimoine de TPE qui devrait être le facteur majeur de construction du cours de cette entreprise, et- par voie de conséquence - sera le facteur majeur de construction du cours de TFMC. Sans même parler de l'évolution du cours USD/€uro!

    Reste à savoir ce que les dirigeants de TFMC voudront privilégier : la situation financière immédiate de TFMC; ou bien la plus-value potentielle à terme sur la participation dans TPE.

    Car les deux iront en sens opposés!
  • Pierre GORRE
    Pierre GORRE

    le 21/01/2021 à 04:06 Citer ce message

    Plusieurs inquiétudes soulevés sur ce forum sont désormais levées! Technip Energie sera vraiment autonome et indépendante de TFMC qui sera un partenaire important au sein du capital, au moins dans un premier temps! mais qui ne sera qu'un "sleeping partner".

    On peut y voir une évolution très positive du rapport de force entre la "Remain-Co" et la "Spin-Off" au bénéfice de cette dernière, et donc de son principal actionnaire "actif", BPI France. Grace à la stagnation du marché de l'Offshore et à l'inverse du marché de l'Ingénierie classique et surtout terrestre...

    il va être intéressant de prendre connaissances des résultats Q4 et 2020 Full-Year! Confirmation? Ou bien infirmation?

Pages : 1 2

Répondre à ce message