Resurrection du "divorce"?

Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 07/12/2020 à 05:05 Citer ce message

Il a souvent été répété que le "divorce" entre TechnipFMC (aka RemainCo) et Technip Energies (aka Spin-OffCo) était différé aussi longtemps que le cours de l'action FMC ne serait pas revenu à un "cours permettant la réalisation de l'opération". Mais sans qu'aucun objectif de cours ne soit jamais mentionné!

Ceci dit, en 5 semaines, la cours est passé de 4,40 €uros le 29 Octobre à plus de 8,20 €uros, Vendredi dernier, soit le 4/12.....

Cela suffira-t-il à relancer l'opération? Et à séparer l'activité d'ingénierie "classique" essentiellement issue du Technip créé initialement vers 1960, de l'activité de fabrication et de pose de flexibles (initialement car étendue aux rigides à partir le fusion qui a donné CSO) propre à Coflexip?

Ce qui est sûr, c'est que cette remontée a été aidée par un certain retour au calme sur le front des relations entre les membres de l'OPEP et les "autres pays producteurs"; et par la prise de quelques gros contrats.

Par contre, il y a un gros nuage sombre qui approche : c'est l'incertitude liée à la probabilité croissante d'un "Brexit No-Deal". Or c'est au Royaume Uni qu'est situé le siège du groupe TechnipFMC qui est donc soumis au droit britannique. celui d'un pays qui pourrait être un 'pays tiers" par rapport à l'Union Européenne dans seulement 4 semaines. Et un pays qui ne fera plus partie du Marché Unique des Services Financiers avec des acteurs qui n'auront plus de "passeport" les autorisant à intervenir au sein de l'Union Européenne.....

Autant dire qu'il est difficile de répondre à la question qui est le titre de cette file de discussion.

Et vous, qu'en pensez-vous?
Gay
Gay

le 10/12/2020 à 10:07 Citer ce message

En effet le brexit dur qui très probablement sortira apres plus d une année de négociation va rendre la scission un peu plus complexe spécialement aux yeux de la fiscalité.
Technipfmc est une SA de droit anglais, enregistrée en UK avec des actions cotées au NYSE en USD et chez EURONEXT à Paris en Euro dont les filiales qui sont elles mêmes des SA ou équivalents sont sujettes à un droit applicable local. C est à dire le droit Français pour Technip France ou le droit Italien pour Technip Italie.
A cela il faut ajouter que les américains publient des comptes et communiqué sur la base des normes américaines (GAAP). D ailleurs vous avez pu noter que la décision de spin off à été prise par le CA sans avoir réuni une AG. C est permis par la loi US ,
C est donc un problème extrêmement complexe au niveau fiscal. A ce jour et si on se base sur la scission Arkema / Total qui fut un succes, ni la societe cedante ni la societe cedee n a eu a supporter des taxes ou une fiscalite sur les plus value. La legislation europeenne favorise le principe de no taxe sur les scissions. Maintenant avec les "brits" il faut s attendre à tout.
Ceci étant on ne peut que constater le silence persistant sur tous ces sujets qui devraient au minimum etre expliqués aux actionnaires et aux salaries. Mais Pferderhirt et ses affides s en moquent et ce n est pas A Pieton, fidele aux instruction venant de Houston qui agira pour dissiper le noir. D évidence c est un bouche trou aux ordres de Pferderhirt. Rappelez vous son autre fonction bouche trou au niveau RH en 2017. Il adore jouer les remplaçants!
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 11/12/2020 à 06:24 Citer ce message

Merci à Gay pour sa contribution ci-dessus qui rappelle avec raison beaucoup de données essentielles.

Mais je ne suis pas du tout sûr que ce soit parce que les comptes consolidés sont établis selon les principes GAA¨P, que la scission ait pu être lancée sans approbation par une AG. Par ailleurs, le droit des socéiéts aux USA est largement du ressort des Etats; voir le cas du Delaware, un quasi-paradis fiscal pour beaucoup d'entreprises! ou bien celui de la Louisiane, encore fortement marqué par.... le Code de Commerce mis en place sous Napoléon et avant la vent de ce "territoire". Enfin le droit applicable en priorité sera le droit anglais qui sera alors (dans plus de 20 jours) probablement de plus en plus déconnecté des pratiques financières, boursières, fiscales et juridiques de l'Union Européenne.

J'espère que cela est correctement compris à Houston, une ville du "LoneStar State"...

Bien sûr on peut penser à la scission Total/Arkema; mais celle-ci s'est déroulé dans un cadre seulement franco-français, éventuellement influencé par l'environnement juridique et fiscal de l'Union Européenne. Avec TechnipFMC, on est dans un cadre bien différent et hautement complexe puisque à cheval sur 3 cadres différents.

Est-ce cela qui a conduit au départ volontaire - et à effet immédiat - de la Directrice Juridique se TechnipFMC à la fin de septembre, elle qui était en première ligne sur ce dossier?? C'est une hypothèse qui, si elle était confirmée, pourrait indiquer qu'on (pardon TechnipFMC!) est dans une impasse.

Et peut-être encore plus à compter du 1er Janvier 2021.... avec le Brexit qu'il soit avec ou sans Accord!
Gay
Gay

le 20/12/2020 à 12:40 Citer ce message

Jusqu a ce jour, la décision de spin off à été confirmée publiquement lors des différents webcast. Que ce soit par DP, MM, C McG ou très récemment À Piéton. Les raisons de cette scission sont inchangées depuis Août 2019 et donc la scission est toujours d actualité. L inconnue est quand? Quant aux conditions, on les ignore toujours. Même en interne, nous n avons eu aucune réponse sur les conséquences affectant les PEG des salariés et retraites ayant souscrit des fonds en majorité constitués d action de la société!
Autre question, Technip Énergies est elle une société déclarée et enregistrée? Personne le sait mais on peut en douter.Alors parler de scission de Technip Énergies alors que celle ci n existe légalement pas ne peut que semer le doute chez les investisseurs. D ou la question reccurente lors de chaque webcast et la non réponse de Technipfmc.
A cela il faut ajouter la lecture du dernier paragraphe de la page 34 du rapport annuel 2019 (forme 10 k) qui explicitement parle " du choix possible d abandonner la scission à n importe quel moment"
Bref comme d habitude la communication financière est déplorable et porte préjudice au devenir de Technip Énergies. Pendant ce temps Technipfmc pompe dans le cash pour investir exclusivement dans les segments Subsea et Surface. Rien, pas un kopek pour le segment de Technip Énergies.
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 21/12/2020 à 06:05 Citer ce message

Toute entreprise, à partir d'une certaine importance, a toujours en portefeuille quelques filiales ("coquilles vides") dûment constituées avec le capital légal minimum, et susceptibles d'être "activées", de changer d'actionnaires puis de dirigeants, mais aussi de changer ensuite de nom, d'objet social et d'adresse de siège social par quelques signatures suite à AGE sur le registre des PV d'AG; on peut ensuite augmenter le capital avec du cash ou par apport, etc...

J'ai eu à connaitre (pas chez Technip, ni chez Coflexip) d'une "coquille vide" (mais il y en avait chez CSO...) cédée par une grande banque à l'un de ses bons clients pour une acquisition. Il est donc raisonnable de penser que Technip-Energies existe déjà mais.....n'en porte pas encore le nom!!

Dernier point : il se peut que le processus de scission soit actuellement "bloqué" pour des raisons techniques qu'il; n'est pas question de rendre publiques. Et le Brexit ne va RIEN arranger!! quelque soit la forme qu'i prendra.

Mais il y a une date où il sera difficile de rester muet : l'annonce des résultats de l'exercice 2020 de TechnipFMC pour le 4ème trimestre 2020 et pour l'exercice 2020.....
Pierre GORRE
Pierre GORRE

le 21/12/2020 à 06:12 Citer ce message

Avec la phrase "" du choix possible d abandonner la scission à n importe quel moment" dans le rapport SEC 10K de l'exercice 2019,

Les juristes ont bien fait leur travail à laissant la porte ouverte à TOUTES les évolutions possibles; y compris les moins souhaitables et/ou souhaitées au moment de la rédaction.

Mais plus l'incertitude durera, plus le statut de TechnipFMC comme groupe indépendant et autonome sera fragilisé! Tout comme sa "gouvernance", y compris par ses principaux investisseurs.

Répondre à ce message