EBITDA ajusté ou l’art d’embobiner les naïfs

jean michel Gay
jean michel Gay

le 11/08/2020 à 11:34 Citer ce message

La communication financière de TechnipFMC repose sur la mise en valeur de l’EBITDA ajusté. En effet plus tôt que de commenter les résultats nets, montrant l’enrichissement ou l’appauvrissement de la société ou même les résultats d’exploitation qui sont des soldes intermédiaires de gestion normés, D Pferdehirt et sa CFO préfèrent évoquer un solde intermédiaire de gestion qui n’est ni reconnu par les IFRS pas plus que par les GAAP : l’EBITDA ajusté.

Pourquoi ?

Simplement parce que l’EBITDA ajusté est un thermomètre biaisé qui permet de donner des couleurs à une société malade !

Prenons les résultats T2 2020 du Subsea, publié le 30/07/2020, comme exemple et vous comprendrez le tour de magie.
Au second trimestre le segment Subsea affiche une perte d’exploitation (operating profit ou EBIT) de $ 75.6 millions. Cette perte est due au fait que les charges d’exploitation sont supérieures aux produits. Quoi de plus simple que de décider d’exclure du résultat d’exploitation certaines charges sous « divers prétextes » qui restent entièrement au choix du management de TechnipFMC.

Faisant ainsi, le résultat d’exploitation sera plus présentable.

Ainsi si on exclut :
1. $ 32.5 millions de charge de « dépréciation et autres charges » et
2. $ 35.9 millions de charges de « restructuration et autres charges » et
3. $ 27.4 millions de dépenses au titre de la « COVID 19 »
soit un total de $ 95.8 millions de charges, le résultat d’exploitation qui était négatif de $ 75 millions devient positif car -75.6+95.8 = $ 20.2 millions. Miracle ? Le malade est sorti de la réanimation.
Encore faut-il montrer qu’il est sur le chemin de la guérison.
Là entre en scène le docteur « EBITDA ajusté » dont le traitement consiste à exclure les charges d’amortissement pour $ 79.4 millions. Et c’est ainsi que l’EBITDA ajusté ressort à +20.2+79.4 soit $ 99.6 millions.
Voilà comment le malade dans un état de coma avancé du fait d’un résultat d’exploitation négatif a retrouvé des couleurs. C’est tout à fait dans la continuité du style de démonstration de Powell et sa petite ampoule contenant des armes de destruction massive. Rendre crédible ce qui ne l’est pas.

Cette démonstration offre aussi un autre avantage. Rendre Technip Energie moins bien portant que ses frères Subsea et Surface, les enfants préférés de Pferdehirt, le géniteur.

En Effet
• Pour Subsea et un résultat d’exploitation de - $ 75.6 millions, l’EBITDA ajuste est de $ 99.6 millions.
• Pour Technip Energies et un résultat d’exploitation de +$ 231.3 millions, l’EBITDA ajuste est de $ 162.6 millions.

Ainsi le moribond Subsea après avoir été traité par le docteur EBITDA ajusté est en meilleur santé que Technip Energies qui après avoir subi le même traitement semble se porter plus mal. Subsea a repris du poids et grossi de $ 175.2 millions alors que Technip Energies a perdu du poids et maigri de $ 58.7 millions.

Voilà la conclusion que Pferdehirt souhaite voir tirer par les investisseurs en les embobinant avec ce style de démonstration.

Répondre à ce message