Réactions et commentaires suite à l'annonce de la scission

DISPARITION DE TECHNIP ??????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
DISPARITION DE TECHNIP ??????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 26/08/2019 à 22:23 Citer ce message

La scission était dans l’air depuis un certain temps mais on ne pouvait imaginer ces conditions. En première analyse, Technipfmc deviendrait RemainCo et conserverait ce qui les intéresse, le reste serait versé dans SpinCo. Cela semble plaire à la bourse de New-York ce lundi soir (+3,74%) !
Le nom de TECHNIP disparaitrait ??? !!! Ce serait une perte cruciale, la réputation mondiale de nom TECHNIP est un passeport et un atout commercial. C’est également plus de 60 ans de l’histoire de l’industrie parapétrolière Française et mondiale qui serait jetée au panier.
Ou comment les américains de FMC se sont emparés du subsea de TECHNIP ex COFLEXIP sans débourser un dollar avec le soutien de BPI France.
Et bien d'autres sujets d'inquiétude, de questions ....
Briffaud
Briffaud

le 27/08/2019 à 09:41 Citer ce message

Pilenko est-il toujours auusi fier d'avoir fait cadeau du Subsea et effacé l'histoire de Technip ?
Les forces et l'enthousiasme du personnel Technip traditionnel surmonteront demain ces dommages. Gageons que le nom de Technip reviendra un jour avec pourquoi pas un siège de nouveau à Paris. BPIfrance nous doit bien un retour aprés leur trahison.
Jean Paul Giraudet
Jean Paul Giraudet

le 27/08/2019 à 10:35 Citer ce message

Après CoFlexip , RemainCo , SpinCo ... PilenCo ..... FiasCo
Mas Dessus
Mas Dessus

le 27/08/2019 à 12:12 Citer ce message

C'est probablement ce qui pouvait arriver de mieux maintenant pour échapper à l'emprise américaine. C'est le retour au Technip de 2001.
Il y a fort à parier que cette nouvelle compagnie onshore/offshore retrouvera le nom de Technip.
Ce n'est donc pas une disparition mais une renaissance.

Max Dessus
Jean Paul Giraudet
Jean Paul Giraudet

le 27/08/2019 à 13:37 Citer ce message

BriffaudPilenko est-il toujours auusi fier d'avoir fait cadeau du Subsea et effacé l'histoire de Technip ?
Les forces et l'enthousiasme du personnel Technip traditionnel surmonteront demain ces dommages. Gageons que le nom de Technip reviendra un jour avec pourquoi pas un siège de nouveau à Paris. BPIfrance nous doit bien un retour aprés leur trahison.


La vocation de BPIFrance n’est pas d’être actionnaire d’une société internationale comme Technip , TechnipFMC ou SpinCo . J’espère qu’il y aura d’autres européens intéressés et partageant la vision stratégique de cette nouvelle société.
Max Dessus
Max Dessus

le 27/08/2019 à 14:25 Citer ce message

Je vais relancer Thierry Pilenko pour une rencontre avec les retraités à la rentrée. Nous pourrons aborder tout ces sujets et remettre en perspective les déclarations précédentes.
ETIENNE GORY
ETIENNE GORY

le 27/08/2019 à 15:37 Citer ce message

DISPARITION DE TECHNIP ??????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!La scission était dans l’air depuis un certain temps mais on ne pouvait imaginer ces conditions. En première analyse, Technipfmc deviendrait RemainCo et conserverait ce qui les intéresse, le reste serait versé dans SpinCo. Cela semble plaire à la bourse de New-York ce lundi soir (+3,74%) !
Le nom de TECHNIP disparaitrait ??? !!! Ce serait une perte cruciale, la réputation mondiale de nom TECHNIP est un passeport et un atout commercial. C’est également plus de 60 ans de l’histoire de l’industrie parapétrolière Française et mondiale qui serait jetée au panier.
Ou comment les américains de FMC se sont emparés du subsea de TECHNIP ex COFLEXIP sans débourser un dollar avec le soutien de BPI France.
Et bien d'autres sujets d'inquiétude, de questions ....

le 27/08/2019 à 17:53 Citer ce message

Aïe ! ça ressemble plus à un mariage de dupe qu'à une épopée industrielle.
Au final, FMC : un cheval de Troye pour éliminer un concurrent européen ?
Hauts les coeurs pour une Technip revivifiée.
Serge Chantreuil
Jean Paul Giraudet
Jean Paul Giraudet

le 28/08/2019 à 13:24 Citer ce message

Après une fusion dite entre égaux devant dégager à terme des centaines de millions de dollar de synergies rapidement engloutis dans des amendes payées à la SEC américaine, voici le spin-off permettant aux américains d’acquérir des technologies pétrolières qui leur manquaient sans débourser un dollar. A la manœuvre les plus hauts salaires bien mérités du CAC 40. Quand la France se réveillera , peut-être qu’elle protégera mieux ses entreprises phares par un actionnariat de confiance.
bernard ducourthial
bernard ducourthial

le 28/08/2019 à 14:10 Citer ce message

La disparition de Technip me cause une grande peine mais n'ayant pas suffisamment de connaissances dans les mariage de sociétés et la finance internationale je me garde bien de donner un jugement sur ce sujet. Ce que je souhaite et espère, c'est que nos collègues actifs ne soufrent pas trop de tous ces changements et qu'ils puissent travailler avec la même sérénité que celle que nous avons connu à notre époque.

le 29/08/2019 à 10:23 Citer ce message

Pour moi Thierry Pilenko est un traitre .Il a donné Technip aux americains.
Il a vanté la fusion à tout le monde , y compris au gouvernement.
Ayant certainement des informations sur ce projet de scission .Il a préféré quitter le navire et prendre le magot
de 14 millions euros pour assurer ces vieux jours.

la majorité du cash de Technip a été dilapider par les americains.
En matiere de liquidation et de dissimulation nous voyons bien que les americains sont les rois .
un autre exemple avec General Electric. Nous les francais nous sommes vraiment naifs
nos politiques en premier
J' espere que si cette scission doit se faire . plusieurs personnes se battront pour que le nom de Technip qui est mondialement
connu sera maintenu dans la nouvelle identité
jean michel Gay
jean michel Gay

le 29/08/2019 à 17:09 Citer ce message

Je souscris entièrement à l'idée de Max pour inviter écouter Th Pilenko afin de nous expliquer en quoi cette fusion n’était pas un fiasco garanti !!!
Le divorce ne peut pas être pire que de continuer cette vie commune pour autant que le jugement nous soit favorable.
Je vous livre quelques unes de mes réflexions.
1 - Au moment de la fusion lui et son compère américain DP faisaient la promotion de ses mérites en invoquant en particulier la synergie dégagée ( 400 millions de $ en deux ans). Aujourd'hui le même américain nous dit avec la même arrogance qu'il n'y a en vérité pas de synergie entre le subsea et l'on/off. Lors de la fusion on nous a refait le coup des armes de destruction massives et nos administrateurs de l’époque n'ont rien vu. Qui nous dit qu'il n'y a pas un coup fourré une fois encore et qu'il n'y a pas une volonté cachée de faire un Spinco chétif, privé de trésorerie, qui finira dans l'escarcelle d'un KBR ou Fluor ou même McDermot. Ils ont des intérêts très forts dans le LNG.
2 - DP nous annonce le nom du CEO de Spinco alors que la société n'existe pas, que son pro-forma de bilan est inconnu. Bref il a choisi le conducteur d'un vecteur dont on ne sait ni s'il s'agit d'une Fiat 500, d'une fusée ou d'un bateau gonflable!! La CEO proposée est soit dans la combine soit inconsciente.
3 - Quand je regarde le CV De C MacGregor et compare avec ceux de nos anciens PDG: PM Valentin, P Vaillaud, D Valot. Est il au standard? Satisfait il les critères de compétence et d’expérience requis pour mener le Technip nouveau au premier rangs des E&C contractors? Au contraire veut on le faire disparaître rapidement? Nous savons tous que le futur d'une société dépend de son chef, de son expérience et de son leadership. Du choix de son dirigeant dépend le sort futur de Spinco. faut il le laisser à DP?
4 - Quand j'entends DP dans son webcast du 26/08/2019 appuyer sur le fait qu'il connait C MacGregor depuis longtemps et vante tous ses mérites lorsqu'ils étaient tous deux chez Schlumberger, mon LSH ( Alarme de niveau haut) se déclenche! Je me rappelle avoir entendu le quasi même message d'un certain Th Pilenko en parlant de son ami DP garant de la resussite de la fusion.

Alors soyons extrêmement vigilants et posons nous les bonnes questions.
Jean Paul Giraudet
Jean Paul Giraudet

le 02/11/2019 à 13:42 Citer ce message

Le vice président de la communication porte parole de la direction nous a démontré graphes à l’appui que l’action avait surperforme depuis la fusion réussie qui a ouvert la voie à la scission. Je constate que l’action est à son plus bas niveau par rapport au cours du pétrole qui sert de point de référence dans l’O&G. Il nous a également assuré que le projet de scission avait été bien accueilli chez nos grands clients. La chute récente du cours démontre au contraire une perte de confiance des investisseurs dans la direction actuelle du groupe. Attendons encore quelques mois pour voir si l’annonce des modalités pratiques seront à la hauteur des attentes.

Répondre à ce message