Rumeurs, arrogance et leadership.

Jean Michel Gay
Jean Michel Gay

le 07/07/2018 à 16:20 Citer ce message

Depuis la fin de l’année 2017, des informations ont été divulguées concernant la perspective d’une cession du segment « onshore / offshore » qui est placé sous la direction de Nello Ucelletti. En 2017, ce segment a contribué pour environ la moitié du chiffre d’affaires. Pour rappel, ce segment réalise des projets pour la plupart du type EPC et de nature similaire à ceux que Technip exécutait avant la fusion avec FMC Technologies. Il faut remarquer que la fusion n’apporte à ce segment strictement rien en termes de valeur ajoutées techniques ou commerciales ainsi qu’en matière de gestion des risques ; le CEO du groupe, D Pferderhit, n’en ayant pas une expérience reconnue.
Les médias ayant publié ces informations ne peuvent etre qualifiés de gazettes de secondes zones, la plupart de ces médias étant des « Lettres » réputées dont l’acces est payant, onéreux et restreint aux seuls abonnés.
De manière inattendue, ces informations ont refait surface en Mai 2018 soit quelques semaines avant l’assemblée générale annuelle des actionnaires tenue à Londres en Juin 2018.
Puis le nom de KBR est apparu et présenté comme société intéressée par une reprise éventuelle du segment.
A ce jour de nouvelles informations, non publiées, circulent tendant à confirmer que les négociations avec KBR auraient avorté.
La direction du groupe va-t-elle enfin répondre à ces publications ? Probablement pas comme d’habitude afin de rester dans la droite ligne de sa politique de communication qui lui a valu un zéro pointé de la part de la presse financière.
En effet, en décembre 2017, face à une sélection de salariés de TechnipFMC à Paris, le CEO de TechnipFMC, D Pferderhit a pris le parti de qualifier ces informations de « rumeurs » et a dédaigneusement refusé de répondre à la question d’un membre du personnel sur le fondement de ces informations. Au travers de cette l’attitude nous retrouvons arrogance et absence de leadership.
• Arrogance car nous retrouvons ici la méthode usuelle de certains managers d’outre atlantique de traiter par le dédain toute question gênante.
• Absence de leadership au sens de D Eisenhower :“Leadership is the art of getting someone else to do something you want done because he wants to do it”.
Faudra-t-il que nos grands clients à Paris ou Moscou convoquent à nouveau l « Executive Chairman » pour le sommer de s’expliquer ?

le 21/07/2018 à 11:56 Citer ce message

Merci pour cet état des lieux de TechnipFMC. Rien de rassurant pour la suite des aventures !
Serge Chantreuil

Répondre à ce message