Plongeon du cours de l'action TechnipFMC -

Jean Michel Gay
Jean Michel Gay

le 06/12/2018 à 11:56 Citer ce message

Ce jour a lieu la reunion des pays de l' OPEP à Vienne. Nous assistons à un véritable massacre de l'action Technip FMC. Depuis le 17/01/2017, perte de 41%! A votre avis, qui sont les grands responsables de cette situation?
N 'hésitez pas à réagir

le 10/12/2018 à 11:09 Citer ce message

la degringolade continue. Pour moi le principale responsable est Thierry Pilenko.
Le mariage avec FMC tel qu'il nous l 'avait presenter est une vaste escroquerie.
Cette Fusion a surtout servi à enrichir les principaux dirigeants de Technip et de FMC.
Apres la decouverte de l 'erreur inadmissible de comptabilité concernant le taux de change ,
tous les dirigeants qui se sont enrichis avec les actions gratuites lors de la fusion auraient du commencer par redonner ces actions gratuites aux groupes.

Nous constatons que les américains ont pris le pouvoir .Quand ils auront vider les caisses de TechnipFMC les francais auront peux etre leurs mots à dire ?
volto.roland
volto.roland

le 11/12/2018 à 07:56 Citer ce message

Me concernant j'ai vendu mes actions lors de mon depart en retraite.
Comme toute action ,rien n'est garantie? Il faut le voir comme une partie de "black-jack au Casino de jeux......
Le monde financier etant incertain,de preferençe choisir les petits placements qui sont plus sures.
Bernard LEYRIS
Bernard LEYRIS

le 20/12/2018 à 20:02 Citer ce message

Je crois surtout que le cours de l'action TPFMC, devenue société parapétrolière américaine, est maintenant directement corollé avec le cours du baril de brut. Il faut donc avant tout attendre la remontée du baril ou une OPA.
Les volumes d'échange en cette période de fin d'année sont cependant relativement faibles comme lors de la 1ère guerre du Golfe en 1990.
Joyeux Noel à tous.
BL
jean michel Gay
jean michel Gay

le 26/12/2018 à 18:26 Citer ce message

Ces dernières semaines, le volume d'échange a ete très élevé 10 millions pour une seule journée alors que la moyenne se situe autour de 3.7 millions habituellement.
Aujourd'hui 25/12/2018, la valeur boursière de cette société est largement inferieure au montant de son actif net, le ratio P/B ( Price to Book) étant de 0.67. Cela signifie que TechnipFMC vaut sur le marché 33% de moins que la valeur comptable de ses actifs! Belle affaire pour un opportuniste désirant acquérir du know-how, de la technologie, des références, et de beaux navires à 67% de leur prix. Chinois ? Indiens? Russes?

Indéniablement et même si le marché du pétrole, je le concède, n'est pas sans impact sur le prix des parapétrolières, la descente aux enfers du cours de l'action doit etre interpréter comme un rejet des investisseurs que Pferderhirt et Pilenko ont leurré pendant toute la période qui a précédé la fusion. Il suffit de reprendre ce qui a ete dit et l'argumentaire développé par les deux compères pour justifier la fusion et s'apercevoir que la réalité est bien différente. Les modèles de projets intégrés, iFEED et iEPCI, n'ont pas ete achetés par les majeurs du secteur pétrolier car cela implique d'abandonner le principe de mise en concurrence. Or vis a vis de leur actionnaires Total, Exxon-Mobil, Aramco etc seule la mise en compétition des contracteurs suivi en général du choix du moins disant techniquement conforme peut justifier le prix payé pour un investissement . C'est pourquoi les concept iFEED et iEPCI ne marcheront jamais pour de très gros projets de type "green field".
Max Dessus
Max Dessus

le 27/12/2018 à 13:20 Citer ce message

La stratégie i.Feed etc n'est pas incompatible avec la méthode classique et Doug Pferdehirt l'a toujours dit. C'est un plus offert aux Clients qui le souhaitent, c'est à dire ceux qui sont pressés. Ce sont plutôt des indépendants. Je pense que l'évolution du cours de bourse est plus liée aux cours du pétrole et aux résultats réels, qu'à une stratégie, qui est surtout de la communication pour se différencier des concurrents.
Il faut garder confiance dans les compétences des équipes, (du moins celles que nous connaissons), mises en évidence par les démarrages récents du 3 ème train de Yamal et du FLNG Prélude.
Meilleurs vœux à tous.
Bernard LEYRIS
Bernard LEYRIS

le 05/01/2019 à 22:08 Citer ce message

Cours de l'action TPFMC en Sept 2018 : 26.4
Cours du Baril de brut en Sept 2018 : 82

Cours du Baril de brut en Jan 2019 : 57
Cours de l'action TPFMC en Jan 2019 : 18.2

La règle de 3 est respectée.

En revenant plus en arrière on observe qu' en Jan 2016 on avait :
Cours du Baril de brut : 49
Cours de l'action TP : 35.1 soit l'équivalent de 17.6 pour TPFMC.

La situation actuelle n'a pas l'air complètement anormale et sii le brut remonte vers 80, on peut penser que l'action remontera vers les 25€.

Reste que le niveau de 34€ atteint au début de 2017 représentait certainement une surcôte liée aux spéculations créées par la fusion. Il faudrait que le brut monte au delà de 80 pour qu'une telle côte se reproduise.

Slts
BL
Max Dessus
Max Dessus

le 10/01/2019 à 20:22 Citer ce message

C'est l'aboutissement d'une stratégie rondement menée par les américains de FMC.
T Pilenko s'est il rendu compte qu'il avait été abusé sur toute la ligne par son ami Doug et a t il préféré en tirer la conclusion pour lui? Ou bien est il persuadé d'avoir vu juste et a t il laissé les commandes au plus jeune? L'avenir le dira peut-être. Les prochaines performances de Technipfmc nous éclaireront sur la validité de la stratégie de fusion. Il n'en reste pas moins que Technip, compagnie française, aura complètement disparu dans cette opération.
Qu'en pensez vous ?
Bernard LEYRIS
Bernard LEYRIS

le 11/01/2019 à 16:23 Citer ce message

En dix ans T.Pilenko aura donc été le fossoyeur du fleuron de l'engineering français.

En se recentrant essentiellement sur l'énergie pétrolière et notamment l'amont il a été logique avec son orientation très américaine de "Money Making" et a anihilé les efforts de diversifications chers aux PDG précédents
.
Avant lui tous les PDG de Technip n'avaient eu de cesse de poursuivre cette politique pour grandir et conforter les résultats sur le long terme indépendamment de la conjoncture pétrolière. Que ce soir J.Célérier (ingénieur agronome préoccupé à vendre de gros contrats à l'exportation pour nourir l'industrie française en les équibrant financièrement), PM.Valentin et Capron (entreprenant et oeuvrant pour assurer la survie financière), P.Vaillaux et D.Vallaud propulsant la société dans les toutes premières mondiales de son secteur en cherchant à développer un 3e pilier industrie pour stabiliser les 2 autres liés au pétrole. (onshore/offshore) tout en montant également sur l'amont pétrolier plus rémunérateur grâce à Coflexip.

T.Pilenko est arivé au moment où le monde est entré dans l'ère du pétrole cher.
Il a donc remis tous les oeufs dans le même panier en recentrant toute la société sur le pétrole pour surfer au maximum sur la vague.
Mais chacun sait qu'une vague passe et qu'il faut se préparer à revenir sur l'eau.
La fusion n'aura été sans doute été qu'une fuite en avant.
Cela a certes permis à la société de perdurer là où pas mal ont disparu,mais la sanction aura été une perte de contrôle au bénéfice des américains.
La société reste néanmoins puissante, solide et reconnue pour son savoir faire de grandes installations complexes et parfois pionnière (FLNG,Artic LNG) qui arrivent correctement à leur temre en produisant à la satisfaction des clients.
Au cours actuell, elle constitue une proie "opéable" de choix.

Répondre à ce message